Assistance

Assistance judiciaire

Tout Camerounais en délicatesse avec la justice marocaine a la possibilité de demander à communiquer avec l’Ambassade. En cas d’arrestation ou d’incarcération, il peut obtenir à ses propres frais une aide judiciaire.

En cas d’accident grave

En cas d’accident grave survenu à un Camerounais au Maroc, l’Ambassade doit en principe être informée. Elle prévient la famille de l’intéressé et le Ministère des Relations Extérieures pour décider des mesures d’hospitalisation ou de rapatriement, qui restent cependant à la charge du concerné.
Cette opération ne peut être faite facilement que si le concerné est enregistré à l’Ambassade en y laissant les coordonnées de ses parents.

En cas de décès

En cas de décès d’un Camerounais au Maroc, les personnes responsables de la dépouille mortelle sont tenues de se munir d’une autorisation de rapatriement de corps, d’une autorisation de mise en bière au nom d’un service des pompes funèbres de la localité de décès établies par l’Ambassade.

Les pièces à produire sont les suivantes :

»Une requête adressée à l’Ambassadeur
»Une photocopie du passeport ou de la Carte Nationale d’Identité du défunt
»Une photocopie de l’acte de naissance du défunt
»Un certificat de décès

Il convient cependant de relever que l’Ambassade ne peut pas :

» Assurer le rapatriement d’un Camerounais aux frais de l’Etat, sauf dans le cas des étudiants boursiers.

» Régler une amende, les honoraires d’un avocat, une note d’hôtel, des frais d’hospitalisation ou toute autre dépense engagée par un Camerounais au Maroc.

» Intervenir dans le cours de la justice pour obtenir la libération d’un Camerounais impliqué dans une affaire judiciaire ou accusé d’un délit commis sur le territoire marocain.

» Se substituer aux agences de voyages, au système bancaire ou aux compagnies d’assurance.

» Etablir tout document (Passeport, carte consulaire etc. dans la minute. C’est à dire illico presto).